vieillissement
(Déclin cognitif lié à l'âge)

Si vous avez plus de 60 ans, vous vous inquiétez probablement pour votre mémoire.

 

Je comprends cette préoccupation car plusieurs d'entre nous aident des parents vieillissants et sont également assez vieux pour voir ces changements opérer en eux-mêmes. Nous reconnaissons le « Pourquoi diable suis-je venu dans la cuisine ? ».

 

Bien qu’aucune étude n’ait encore été entreprise avec un intérêt particulier pour ce problème, la communauté de praticiens en neurofeedback dynamique est devenu très intrigués par le nombre de clients qui signalent des améliorations de la mémoire, de l'attention et de la concentration.

 

Le neurofeedback dynamique est-il un remède contre la démence ?

 

Absolument pas! Mais des améliorations intéressantes ressortent, et lorsque nous pensons aux personnes que nous aimons - ou même à nous-mêmes - il est clair que nous serions reconnaissants pour tout ce qui inverserait les symptômes pendant un certain temps, ou même mettrait une pause sur le déclin sans l’inverser.

 

Est-ce que NeurOptimal fait ça ?

 

Les données ne sont pas encore assez nombreuses, mais celles qui ont pu être collectées semblent donner des résultats assez prometteurs. Bientôt des mesures précises de la vitesse de traitement de votre cerveau pourront être observées, un indicateur essentiel du bien-être cognitif d'un individu.

Questions courantes que nous posent les clients en déclin lié à l’âge

 

Est-ce que cela fonctionnera pour moi ?

 

Il n’y a aucun moyen de le savoir avec certitude. De façon prudente, cependant, nous pouvons dire que plus de la moitié des clients que nous voyons qui sont préoccupés par les problèmes cognitifs liés à l'âge signalent des améliorations.

 

Je prends des médicaments pour la mémoire. Dois-je arrêter ?

 

Non… absolument pas. Ils n'interfèrent pas avec le neurofeedback, et le neurofeedback ne les rend pas moins efficaces. Considérez-les comme deux façons différentes de soutenir votre cerveau. Mais si vous faites partie des 50 % environ de patients pour lesquels ces médicaments ne sont pas efficaces (ou qui présentent des effets secondaires), le neurofeedback peut vous être particulièrement utile.

 

Y a-t-il des recherches pour soutenir cela?

 

Il n'y a pas encore de recherche publiée sur ce type particulier de neurofeedback (NeurOptimal) pour la démence ou d'autres types de déclin cognitif, mais un collègue, Tanju Surmeli, psychiatre et chercheur en Turquie, vient de publier une étude sur une autre forme de neurofeedback pour la maladie d'Alzheimer et la démence vasculaire. Surmeli dit: "Cette étude montre que le traitement NF était efficace dans ce groupe de sujets quel que soit le type de démence qu'ils avaient."

Et enfin, le Dr Daniel Wagner, a rassemblé (mais non publié) des données montrant que NeurOptimal© est très utile aux patients atteints de démence, y compris ceux atteints de démence frontotemporale (FTD) et de paralysie supranucléaire progressive (PSP).

 

Combien de temps avant que je commence à voir des résultats ?

 

En général, nous encourageons les gens à s'engager pour dix séances. Si NeurOptimal© peut vous aider, vous aurez alors assez d'expériences pour voir des preuves d'amélioration. Nous effectuerons également des évaluations avant et après, donc si vous n'êtes pas sûr de son utilité, vous pourrez comparer vos réponses avant et après le neurofeedback. Parfois la différence est grande !

 

Venez tester le neurofeedback dynamique : vous n'en tirerez que des bénéfices, et pas forcément là où vous l'attendez. 

Faites vous accompagner par un praticien certifié en neurofeedback dynamique à 5 mins de Saint-Etienne (42), au Château de Valbois, dans un cadre d'exception.